L’atelier

Enfants, jeunes et adultes peignent librement,
sans modèle ni jugement.

 

La cabane

Dans la Cabane à Couleur, les conditions propices à la créativité sont réunies: tel dans un cocon chacun travaille à son rythme, hors du tumulte de la vie d’aujourd’hui.

Un temps à soi

Les « tableaux » accomplis ne sont pas des œuvres d’art ; ils n’ont pas d’autre finalité que le plaisir de les avoir faits. Ils ne peuvent donc pas être exposés et cela préserve une grande liberté dans l’acte de peindre.

Les bienfaits de l’atelier pour les petits et les grands !

 

2 ans à 5 ans

2 ans à 5 ans

Immersion dans un lieu coloré et poétique
Sensibilisation à une gestuelle précise
Découverte de la préhension du pinceau: prémice du crayon pour l’écriture
Repérage de son espace individuel dans un groupe
Premiers pas vers l’autonomie
Inter-actions ludiques entre les joueurs

5 à 9 ans

5 à 9 ans

Espace poétique et tranquille appelé closlieu
Acquisition d’une gestuelle précise
Construction de son individualité dans un groupe
Choisir une couleur avec une infinité possibilité de mélanges
Intégration et respect des règles du jeu de peindre
Inter-actions ludiques entre les joueurs et la praticienne
Découverte et enrichissement

9 à 16 ans

9 à 16 ans

Espace propice à la poésie
Être créateur de son projet
Expérience d’un temps antizapping. Concentration
Plaisir du travail bien fait
Richesse des couleurs inventées
Une confiance en soi confirmee
Un temps accordé pour être au plus près de soi

Les adultes

Les adultes

Un aparté sans compétition dans un monde productif
La réussite serait de se laisser surprendre
la poésie que j’ai en moi
Les Traces oubliées que je redécouvre
Une expérience intergénérationnelle
Une enfance que je reconvoque
Le plaisir de jouer

Les questions que vous vous posez.

 

Peut on faire un essai ?

Une séance découverte est toujours possible, elle peut se faire soit dans un atelier hebdomadaire soit dans la formule Dimanche matin.

 

Est ce qu’il y a un thème ?

Non chacun a plein d’idées, d’images dans sa pensée, le Jeu de Peindre va faciliter la représentation de votre imaginaire, faites vous confiance. Il peut se trouver un moment de creux « je ne sais pas quoi peindre, j’ai pas d’idées » un moment qui peut rendre triste avec l’envie d’abandonner. La praticienne propose alors de faire confiance à sa main qui va tracer. La trace va par la pensée faire association à une image, des images et donner une direction de peinture. La peinture d’un autre joueur peut faire appui et ouvrir une piste, on ne parle pas de copie mais de compagnonnage.

 

 

Qu’est ce qu’on apprend si on ne nous apprend rien ?

L’espace de l’atelier est un espace d’expérience unique, être là juste pour découvrir sa trace qui est elle aussi unique. Accepter de se laisser surprendre, sortir des sentiers battus et trouver son tracé, voilà ce qu’est le Jeu de Peindre. On apprend à être soi en toute indépendance du jugement de l’autre, du coup libéré de ce regard, on ose peindre.

 

Quelle est la différence avec un atelier d’art thérapie ?

La praticienne du Jeu de Peindre n’est pas une thérapeute, elle est là pour accompagner le jeu, elle n’interprète pas ni le comportement ni la production. Elle n’en pense rien, elle l’accueille pour ce qu’elle est, la trace du joueur singulière du Jeu de Peindre.

 

La praticienne, elle sert à quoi ?

Elle est là, bienveillante et accompagne avec empathie l’aventure individuelle et collective du Jeu de Peindre. Avec rigueur, elle veille aux quelques principes du jeu. Sa formation lui permet de suivre le jeu de chacun et du groupe sans jugement ni évaluation. Elle protège l’expression de chacun des joueurs.

 

Pourquoi je ne peux pas emporter pour montrer mes peintures ?

L’espace de la Cabane à Couleur est un « closlieu » c’est à dire un espace protégé des variations de l’extérieur, un espace ou il est assuré une permanence et un respect des règles du Jeu de Peindre. Montrer sa peinture, c’est attendre un jugement, une reconnaissance, une confirmation affective.
Je peux faire une peinture qui m’aura fait découvrir une compétence que j’ignorai, je peux la trouver belle ou pas, en quoi l’avis d’un tiers est-il important ?
N’est ce pas ce que j’ai découvert dans le Jeu de Peindre qui est important, la peinture réalisée n’est que le résultat de cette expérience. Le jeu est dans l’ici et le maintenant, tu peux raconter la séance mais montrer la peinture ne montre rien du temps du jeu. Le jeu de peindre s’intègre dans les principes de l’Education Créatrice. Eduquer c’est ex ducere en latin c’est à dire conduire à l’extérieur. L’enfant a besoin d’une suffisante confiance en lui même, en ce qu’il produit . Cette sécurité à l’intérieur de lui va lui permettre d’être autonome et non dans l’attente de l’approbation de l’autre. Avec cette tranquillité interne il pourra défendre ses points de vue, choisir ses orientations, être un adulte autonome.

 

Le groupe

La diversité des participants est à l’image de la vie, grands et petits, jeunes et seniors, chacun trouve sa place au sein du groupe et affirme sa singularité.

La séance

Chaque séance dure une heure et demie et comprend une douzaine de participants d’âges et de personnalités variés ; se côtoient ainsi dans l’espace de l’atelier, dans le respect de l’autre et de sa différence.

Le Jeu

Chacun est dans son univers en lien avec le groupe. Le va et vient entre sa propre feuille et la table palette permet des échanges puis de se retrouver dans son espace intime d’expression.

L’atelier

L’ensemble des murs sert de support aux feuilles de papier qui sont punaisées. Les feuilles se succèdent ou s’ajoutent sans limitation dans l’espace et dans le temps. On peint debout pour retrouver une gestuelle ample et dégagée de toute contrainte.

La table palette

Le jeu avec la table palette s’amorce dès les premiers instants avec aisance et simplicité. La praticienne veille à ce que celui qui l’aborde saisisse bien le pinceau, le trempe avec délicatesse et le repose avec attention. Cette rigueur développe une habileté et le plaisir de bien faire.

La trace

« La trace est posée là uniquement pour être là. C’est à la fois gratuit, pour rien et pour personne, mais sérieux dans le geste qui fait trace sur la feuille ».
La trace de chacun se produit parmi les traces des autres – compagnons de jeu et leur connivence la rend familière à tous »

Les principes qui sous tendent la pratique du jeu de Peindre ont été élaborés par M.Arno Stern. Il a ouvert un atelier de peinture à Paris l’Académie du Jeudi. Sa pratique enrichie d’une recherche lui permet de mettre au point un dispositif appelé le «Closlieu». Cet espace est permanent et protégé de toute variation de l’extérieur. Sa seule fonction est d’accueillir les joueurs du jeu de peindre. Ce lieu devient un repère stable qui donne une sécurité interne permettant à chacun de se risquer à l’aventure de la trace. Cet espace de quiétude a la propriété de dépayser l’enfant ou l’adulte pour que celui-ci soit dans l’expression de sa singularité. Le jeu de peindre ne requiert aucune aptitude particulière, ce jeu ne connait pas les catégories : les petits, les grands, les jeunes, les vieux, ceux qui savent, qui ne savent pas…

La Cabane est une métaphore pour tout à chacun quel que soit le milieu social, la culture qui représente une protection, un lieu à soi et pour soi. il est possible d’avoir des visiteurs, de partager des jeux mais chacun est propriétaire de sa Cabane à l’intérieur de soi imaginaire ou réelle.